Chirurgie des doigts de la main

Une chirurgie des doigts de la main est contraignante, en particulier par les suites post opératoires qu'elle engendre avec une raideur des doigts séquellaire.

Une opération des doigts est très fréquente. Avoir dix doigts multiplie d’autant la possibilité d’avoir un doigt blessé ou malade. C’est un outil complexe car il travaille en permanence en étant très sollicité.

L’arthrose des doigts a été analysé comme ayant un retentissement sévère sur le confort de vie, comparable à celui des maladies rhumatismales sévères comme la polyarthrite rhumatoïde pourtant très déformante. Cette arthrose nous concerne tous tôt ou tard. La chirurgie des doigts de la main, que ce soit pour un traumatisme des doigts ou des altérations dues à l’âge, est fréquente et exigeante. Ces pathologies font impérativement appel à un chirurgien de la main.

Les examens complémentaires avant une opération des doigts

L’examen clinique par un chirurgien spécialiste du doigt reste la meilleure approche avant une opération pour toutes les pathologies des doigts de la main. En effet, la plupart des diagnostics avant une opération des doigts ne demande pas d’examens complémentaires en dehors d’une simple radiographie qui reste assez systématique. Dans certains cas plus rares, une exploration plus poussée est nécessaire.

La chirurgie du doigt fait rarement appel au scanner et plus volontiers à une IRM qui apporte plus d’informations. L’IRM du doigt est cependant de plus en plus remplacée par une échographie d’accès plus facile et qui offre en plus la possibilité d’une analyse dynamique. Cet examen n’est valide que s’il est pratiqué par un échographiste très expérimenté et possédant un appareil spécifique pour ce type de pathologie.

Les autres examens comme la capillaroscopie des mains, l’électromyogramme et la scintigraphie de la main sont d’indications plus rares.

pr eric roulot - examen clinique jouvenet paris 16 - chirurgie des doigts de la main Paris

La prise en charge

La prise en charge de la chirurgie des doigts de la main se fait le plus souvent en chirurgie ambulatoire sous anesthésie locorégionale du bras. Cette prise en charge chirurgicale du patient est toujours difficile car le temps d’immobilisation post-opératoire expose au risque important de raideur séquellaire.

Il est donc impératif pour la traumatologie et les corrections osseuses de pratiquer une opération des doigts à la fois minimale pour éviter l’encombrement d’un matériel volumineux et solide pour permettre une mobilisation rapide.

radio doigt - luxation des doigts de la main - clinique jouvenet main
Radiographie - Luxation interphalangiennes de deux doigts

La qualité technique du chirurgien de la main pratiquant l’opération et la miniaturisation du matériel utilisé sont donc essentielles. Ce matériel coûteux et très diversifié n’existe que dans les centres spécialisés de chirurgie de la main et du membre supérieur, car d’obtention et d’entretien difficile.

La chirurgie des doigts de la main non traumatique ou post-traumatique répond aux mêmes exigences mais le recours à des prothèses des doigts, des ligamentoplasties ou des blocages osseux (arthrodèse) augmente d’autant la palette des possibilités thérapeutiques.

Convalescence et suivi après une opération des doigts de la main

Une opération des doigts ou du pouce associe des exigences d’immobilisation le temps de la cicatrisation avec des impératifs de mobilisation pour éviter inutilement une raideur des doigts après cette opération. La priorité reste la restauration de la fonction de la main et doit donc conjuguer à la fois mobilité et solidité.

Pour une opération de l’arthrose du pouce ou rhizarthrose, le traitement chirurgical permet de supprimer la douleur provoquée par cette maladie des doigts, tout en respectant la conservation de la mobilité complète du pouce. Cette chirurgie du membre supérieur est donc salvatrice pour la fonction. Par contre le traitement chirurgical est peu efficace sur la déformation du pouce constatée au moment de sa réalisation.

Pour les autres chirurgies des doigts lorsque l’os ou l’articulation ou le tendon ne sont pas fragilisés, la mobilisation des doigts doit être immédiate et sans restriction. C’est la meilleure protection contre la raideur des doigts qui reste le risque principal. Une rééducation avec un kiné spécialiste de la main est alors importante. Dans les autres cas, un temps d’immobilisation des doigts est parfois nécessaire.

Il impose alors une protection, le temps que la solidité de la structure réparée soit suffisante. C’est le cas pour les chirurgies osseuses, tendineuses, prothétiques et les ligamentoplasties. Une attelle pour les doigts de la main comme protection est alors réalisée sur mesure. Cette attelle des doigts peut être statique (immobilisation complète) ou dynamique (mobilisation protégée).

La fabrication d’une orthèse du doigt sur mesure par un orthésiste de la main spécialisé est donc très importante. Après chaque opération des doigts ou du pouce, le suivi régulier de la progression des mobilités est nécessaire avec toujours comme priorité le difficile rapport mobilité/solidité.