Opération du kyste du poignet, le traitement chirurgical du kyste synovial

L'opération d'un kyste synovial au poignet est en général une chirurgie réalisable sans urgence.

Faut-il opérer un kyste synovial du poignet ?

Pour les kystes simples, il n’y a aucune obligation et cette opération du poignet peut être envisagée en fonction du souhait du patient. Les autres traitements étant peu efficaces, une chirurgie du poignet peut être proposée d’emblée ou après une tentative de traitement médical du kyste.

Cependant, l’opération du kyste au poignet ne doit être envisagée qu’après avoir laissé le kyste synovial à son évolution spontanée, idéalement au moins 6 mois à un an. L’objectif est d’être sûr que ce kyste du poignet soit gênant et ne disparaisse pas spontanément. Par contre, les rares kystes compressifs en palmaire sont à opérer rapidement avec une chirurgie du poignet.

La chirurgie du kyste au poignet

L'ablation du kyste, une chirurgie simple

Qu’il soit tendineux ou articulaire, l’opération d’un kyste du poignet se fait en ambulatoire sous simple anesthésie du bras. Pour un kyste arthro-synovial, l’incision fait environ deux centimètres et reste peu visible si elle est faite en respectant l’orientation des plis naturels de la peau du poignet. Pour un kyste intra-tendineux, il faut libérer le tendon de sa zone de conflit et l’incision est parfois plus grande. Une opération pour un kyste du dos du poignet peut parfois être effectuée sous arthroscopie sans grosse différence de bénéfice.

Une chirurgie pour une ablation d’un kyste du poignet ne présente en principe pas de gros risque et reste la solution la plus souvent retenue pour son caractère simple et son efficacité. Cela reste un acte chirurgical avec les risques qui s’y rattachent, et donc à réaliser avec tout le sérieux requis.

Volumineux kyste dorsal du poignet - vue pendant opération kyste poignet
Volumineux kyste dorsal du poignet

Comment se déroule une opération d'un kyste au poignet

Salle opération kyste poignet Clinique Jouvenet Paris 16 IMEJ Paris Pr Eric Roulot
Plateau technique performant - Salle d'opération ISO7

L’opération pour un kyste arthro-synovial du poignet ou intra-tendineux dure une demi-heure environ. Cette chirurgie du poignet se déroule dans un bloc opératoire et impose tout un circuit respectant les règles d’hygiène et de sécurité et le temps de présence dans l’établissement en général d’une demi-journée.

La réalisation d’une anesthésie impose ensuite de rentrer chez soit accompagné. La conduite après l’opération d’un kyste au poignet n’est donc pas autorisée car le patient reste sous l’emprise de médicament pouvant altérer son niveau de vigilance. La main se réveille en 3 heures environ après l’opération.

Une petite attelle de poignet est parfois nécessaire pendant 15 jours après l’opération. Pour un kyste arthro-synovial au dos du poignet, l’attelle permet de laisser la capsule articulaire cicatriser. Pour un kyste intra-tendineux, elle permet de laisser se renforcer le tendon réparé par l’opération qui reste encore fragile.

La technique chirurgicale

La chirurgie pour un kyste synovial du poignet se fait sans saignement car effectuée sous garrot.
Pour le kyste arthro-synovial, on retire lors de l’opération la poche synoviale dans son ensemble et son pied d’implantation sur la capsule articulaire, limitant ainsi le risque de récidive. Le trou laissé dans la capsule articulaire incite à la mise en place d’une attelle de poignet pour favoriser la cicatrisation.

Pour un kyste intra-tendineux, il faut d’abord enlever le kyste à l’intérieur du tendon dans une zone anatomique du poignet où celui-ci est souvent fragilisé et le réparer ensuite pour le renforcer.

chirurgie kyste poignet - incision kyste synovial
Petite incision au niveau de la zone de naissance du kyste qui lui est à distance

Les formes particulières lors du bilan opératoire

arthro scanner kyste intra osseux scaphoide avant traitement chirurgical
Arthroscanner montrant la communication entre un volumineux kyste intra-osseux du lunatum et l'articulation scapho-lunaire

Rarement, certains kystes du poignet ont des inclusions intra-osseuses avec la création par l’inclusion synoviale d’une zone de souffrance et de fragilisation osseuse, créant une petite caverne dans l’os appelé géode ou kyste intra-osseux

Dans ces cas, il est parfois nécessaire lors de l’opération du kyste du poignet de réaliser un nettoyage puis un comblement par une petite greffe osseuse de la géode intra-osseuse.

Le suivi après une opération d'un kyste du poignet

Suites opératoire et convalescence : Douleur et récupération après l'opération

kyste synovial poignet attelle apres operation

Une fois la main réveillée au bout d’environ trois heures, il est possible de se servir des doigts normalement. Les douleurs au poignet après l’opération du kyste sont généralement minimes et bien soulagées par les antalgiques prescrits pour la convalescence post-opératoire.
Le poignet est limité par l’attelle de poignet et les douleurs, généralement modérées grâce à l’attelle, passent en environ 48 heures.

Le poignet est limité pour la flexion extension par l’attelle de poignet qu’il faut garder pour les quinze jours post opératoires sans la mouiller. Il n’y a du coup pas besoin de pansements post-opératoires. Il ne faut pas conduire pendant cette période de la convalescence.

Exercices de rééducation après une opération du kyste synovial du poignet

15 jours après l’opération du kyste du poignet, l’attelle est enlevée à l’occasion du premier et dernier pansement. La main peut ensuite être lavée et utilisée presque normalement.

Une petite rééducation a faire seul pour réassouplir le poignet est nécessaire. Elle doit être éventuellement encadrée par des séances de rééducation par un kinésithérapeute si la récupération de la souplesse normale s’avère difficile. Il est impératif de récupérer cette souplesse comme avant l’opération.

mouvement de rééducation poignet suite opération kyste synovial
Amplitude d'extension du poignet à récupérer impérativement après traitement chirurgical

La reprise du sport après la chirurgie

Après l’opération du kyste synovial, il est possible de reprendre une activité sportive douce (course, assouplissement, vélo, balade) dès l’ablation de l’attelle de poignet. Pour des sport plus intensifs, 1 mois reste plus adapté et pour les sports très en force du poignet comme la musculation, 6 mois sont en général nécessaires.

L'arrêt de travail après l'opération

attelle iu orthese poignet kyste synovial pour travail

L’arrêt de travail après l’opération d’un kyste synovial est souvent nécessaire du fait de l’attelle de poignet pour 15 jours. Cet arrêt de 15 jours pour une personne sédentaire est généralement suffisant mais non obligatoire.

Une activité de bureau peut être reprise dès que les douleurs au poignet l’autorisent et souvent dès le lendemain de l’intervention chirurgicale si le patient le souhaite. Cette reprise du travail reste sans danger si elle se fait sans port de charges lourdes et doit respecter l’interdiction de conduite pour rester en conformité avec les normes assurantielles. Pour un travailleur de force, 1 mois à 6 semaines d’arrêt de travail après l’opération du kyste au poignet peuvent être nécessaires.

Rarement, certains kystes du poignet ont des inclusions intra-osseuses avec la création par l’inclusion synoviale d’une zone de souffrance et de fragilisation osseuse, créant une petite caverne dans l’os appelé géode ou kyste intra-osseux. Dans ces cas, il est parfois nécessaire lors de l’opération du kyste du poignet de réaliser un nettoyage puis un comblement par une petite greffe osseuse de la géode intra-osseuse.

Complications possibles après une opération d'un kyste du poignet

Comme pour toute intervention chirurgicale pour une maladie du poignet, une complication est toujours possible mais reste très rare pour ce type d’opération du poignet en principe assez simple. Les principales complications sont les infections, la raideur et le syndrome douloureux régional complexe encore appelé algodystrophie du poignet.

La réalisation d’une opération pour un kyste au poignet dans une structure aux meilleures normes sanitaires, la bonne réalisation d’exercices post-opératoires d’assouplissement du poignet, la reprise progressive du sport et le choix d’une période opératoire adaptée pour faire cette chirurgie du poignet au calme et sans stress sont de bonnes méthodes pour minimiser des complications.

exerese kyste synovial - image kyste poignet après opération
Kyste enlevé dans sa totalité y compris son pied d'implantation, ce qui n'empêche pas la possible récidive

Le risque principal en fréquence reste la récidive pour cette maladie du poignet. Un oedème de la main et une ecchymose sont possibles après une opération du kyste synovial mais sans réelle gravité. Un hématome avec une main violacée est rare mais toujours possible, en particulier chez les patients sous anticoagulants.

Pourquoi un kyste synovial du poignet revient après une opération ?

Une récidive n’est pas exceptionnelle et survient dans environ 15 % des cas pour un kyste arthro-synovial. La récidive du kyste après cette opération du poignet n’est pas due à la persistance du kyste originel qui a été en principe bien enlevé lors de l’intervention, mais à la refabrication d’un nouveau kyste par la capsule articulaire dans la même localisation. La zone modifiée au poignet par le kyste synovial avant l’intervention a malheureusement cette capacité de fabriquer à nouveau des kystes.

Que faire en cas de récidive d'un kyste au poignet ?

La réflexion reste la même que pour le premier kyste : le garder ou l’enlever ! Une nouvelle chirurgie du poignet est possible dans des conditions identiques à la précédente opération pour un kyste synovial. Le risque de récidive est probablement équivalent et donc avec des chances de succès raisonnable. En cas de multiples récidives, garder ce kyste au poignet devient alors une option qui parfois s’impose au patient.

Les opérations de la main et du poignet