Le traitement du kyste synovial du poignet

Un kyste au poignet est le plus souvent bénin et d'origine articulaire ou tendineuse. Le traitement médical du kyste synovial du poignet est souvent peu efficace à long terme.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

C'est quoi un kyste synovial au poignet ?

Un kyste synovial au poignet est une poche constituée d’une membrane et remplie de liquide synovial. Il est toujours bénin et plus souvent responsable d’une gêne que d’une réelle douleur au poignet. Il est rarement dangereux sauf exceptions particulières.

Le liquide synovial est un liquide visqueux jaune translucide qui a un rôle essentiel pour le fonctionnement et l’entretien des articulations et certains tendons du poignet. Ce liquide naturel est indispensable à la survie de l’être humain. Il est sécrété par les membranes synoviales qui tapissent les capsules articulaires du poignet et les gaines de certaines zones tendineuses. 

La capsule articulaire au poignet est une sorte de joint d’étanchéité entourant les articulations. Elle permet de retenir le liquide synovial qui agit un peu alors comme l’huile du moteur et permet d’assurer le glissement sans conflit de l’articulation. Le liquide synovial nourrit et répare dans une certaine mesure le cartilage et lui évite de s’échauffer lors des frottements répétés liés aux mouvements du poignet.

Une gaine synoviale tendineuse entoure les tendons du poignet dans les zones de frottements qui se situent là où les tendons sont stabilisés par des sangles de guidage. Ces gaines sécrètent le liquide synovial, qui là encore a un rôle de lubrification pour éviter l’échauffement lié aux frottements. Le liquide sert également à protéger, nourrir, entretenir et réparer les surfaces tendineuses du poignet.

Cette maladie du poignet peut donc être d’origine articulaire ou tendineuse. Ces deux types de kystes au poignet sont très différents dans leur localisation, leur compréhension et dans leur prise en charge.

Le kyste arthro-synovial au poignet ou kyste articulaire

Le kyste arthro-synovial au poignet se développe à partir de la capsule articulaire. Il se situe plus fréquemment sur la face dorsale du poignet. Il s’agit de la fabrication et du remplissage par la capsule d’une poche remplie de liquide synovial. La capsule articulaire par sa membrane synoviale peut sécréter à volonté du liquide synovial.

Ce kyste articulaire du poignet a donc la capacité de changer de volume au gré de la sécrétion du liquide synovial. Si on le ponctionne pour évacuer le liquide, le kyste se remplit à nouveau. Il peut comme un ballon se gonfler fortement ou se vider complètement. La taille du kyste arthro-synovial du poignet n’en fait donc pas la gravité et ne rend pas son exérèse beaucoup plus difficile, la taille de la poche étant toujours la même une fois vidée.

déformation poignet en forme de boule - kyste synovial au poignet gauche
kyste synovial au poignet gauche

Certains kystes du poignet arthro-synoviaux ont un pertuis de communication avec l’articulation appelé aussi pédicule du kyste. On parle alors de pied d’implantation du kyste qui peut de ce fait se remplir et se vider au cours du temps. Ce pied de kyste lorsqu’il est présent est important à identifier pour pouvoir être supprimé lors d’une intervention chirurgicale.

Les autres kystes articulaires du poignet sont autonomisés et ont alors un volume plus stable dans le temps.

Les localisations articulaires du kyste arthro-synovial

kyste arthro synovial poignet irm localisant pied du kyste dorsal au poignet
IRM localisant la zone d'apparition du kyste dorsal du poignet

La localisation la plus fréquente du kyste arthro-synovial dans l’anatomie du poignet se situe en dorsal en regard de l’interligne radio-carpienne, entre les tendons de l’index et du pouce. Il prend naissance à la partie dorsale de l’interligne entre le scaphoïde et le lunatum, au niveau de la partie postérieure du ligament scapho-lunarien. Cette zone anatomique fonctionnelle est très sollicitée dans la dynamique du poignet.

Ce type de kyste articulaire au poignet apparait souvent chez des patients adolescents ou jeunes adultes. Il peut avoir une taille très variable dans le temps et d’un individu à l’autre. Le kyste arthro-synovial dorsal représente 90 % des kystes au poignet et reste d’origine articulaire et liquidien (il n’existe d’ailleurs pas de kyste ganglionnaire ou de kyste graisseux au poignet).

D’autres localisations dorsales sont possibles, plus internes ou plus externes au poignet.
Plus externes, le kyste arthro-synovial dorsal se situe en regard de la base du pouce. Il est souvent en rapport avec une arthrose du poignet sous-jacente, en général péri-trapézienne (rhizarthrose ou arthrose scapho-trapézienne) et concerne alors des patients de la cinquantaine et plus.

Pour les localisations plus internes, il peut s’agir d’un point de naissance sur une autre interligne articulaire ou d’une forme trompeuse. L’apparition se fait alors dans la région scapho-lunarienne ou sur le bord interne palmaire du poignet au niveau de l’articulation du pisiforme, mais avec un pied d’implantation qui se situe alors à distance de la zone d’émergence du kyste arthro-synovial. Une exploration échographique ou IRM est alors utile pour déterminer la localisation du pied d’implantation du kyste au poignet.

déformation et boule de kyste secondaire à une arthrose du poignet
Volumineux kyste du poignet secondaire à une arthrose du poignet

Le kyste arthro-synovial palmaire, un kyste au poignet rare

Le plus souvent, un kyste arthro-synovial palmaire du poignet se localise au niveau externe de la face palmaire, là où l’on prend le pouls. Il est en contact étroit avec l’artère radiale, rendant l’ablation du kyste plus technique mais très faisable si besoin.

Les formes atypiques

boule de kyste synovial palmaire du poignet gauche provoquant une déformation
Kyste synovial palmaire du poignet gauche compressif pour l'artère radiale

Certains kystes synoviaux se situent sur le bord interne du poignet ou en palmaire. Ce type de kyste arthro-synovial palmaire du poignet se développe alors souvent secondairement à une souffrance piso-triquétrale arthrosique et peut alors être compressif pour le nerf ulnaire dans la loge de Guyon.

D’autre kystes arthro-synoviaux plus atypiques sont possibles et constituent alors des cas particuliers dans leur localisation et les complications possibles qu’ils peuvent produire, en particulier s’ils se développent au voisinage d’une zone vasculo-nerveuse.

Rarement, certains kystes du poignet ont des inclusions intra-osseuses avec la création par l’inclusion synoviale d’une zone de souffrance et de fragilisation osseuse, créant une petite caverne dans l’os appelé géode ou kyste intra-osseux. Dans ces cas, il est parfois nécessaire lors de l’opération du kyste du poignet de réaliser un nettoyage puis un comblement par une petite greffe osseuse de la géode intra-osseuse.

Le kyste synovial des tendons ou gaines tendineuses

Un kyste sur un tendon du poignet est beaucoup plus rare et ne doit pas être confondu avec un kyste arthro-synovial ou une ténosynovite du poignet auxquels il peut cependant être associé. Un kyste synovial du poignet intra-tendineux peut fragiliser les tendons mais rarement provoquer leur rupture. Parfois dangereux, il se développe le plus souvent en regard d’une zone de frottement ou de striction tendineuse, là où les masses kystiques sont alors mobiles avec les tendons.

La douleur au poignet provoquée par un kyste intra-tendineux n’est pas rare. Soigner un kyste au poignet sur un tendon est plutôt de traitement chirurgical, car une infiltration du poignet risque d’augmenter le risque de rupture tendineuse.

kyste tendon poignet droit due à une ténosynovite poignet
Ténosynovite kystique du poignet droit sur souffrance tendineuse

La localisation du kyste synovial tendineux

Boule sous la peau - Kyste sur tendon extenseur du doigt
a - Kyste tendineux de la main sur tendon extenseur d'un doigt
traitement chirurgical et exérèse du kyste intra-tendineux dos du poignet
b - Exérèse chirurgicale du kyste

La localisation la plus fréquente d’un kyste tendineux se trouve sur les tendons extenseurs des doigts au dos du poignet, ou en regard d’un carpe bossu situé au niveau des carpo-métacarpiennes de l’index et du médius.

Plus rarement, cette maladie au poignet peut aussi apparaitre au niveau du point d’entrée du tendon fléchisseur radial du carpe en palmaire, face interne en regard du pli de flexion du poignet. L’atteinte des autres tendons fléchisseurs est possible surtout en cas de maladie rhumatismale.

Le kyste du poignet intra-osseux, une forme rare

Certains kystes du poignet se développent dans l’os créant des lacunes intra-osseuses. Ils font partis des kystes intra-osseux au poignet et sont à étudier à part, car posant le problème éventuel de la fragilisation osseuse et des douleurs et devant être différenciés des autres causes de trou dans l’os (lacune ou géode osseuse).

radiographie kyste intra osseux poignet appelé lacune osseuse
Kyste intra-osseux du poignet droit appelé géode ou lacune osseuse

Les causes de cette maladie du poignet

Il n’y a pas de cause particulière à un kyste du poignet et il n’est pas plus particulièrement associé à d’autres maladies du poignet ou de de la main, ni même à d’autres localisations kystiques dans le corps.
Les kystes apparaissent cependant souvent après un traumatisme du poignet assez bénin comme une chute sur la main.

Les symptômes des kystes au poignet

kyste du poignet gauche avec boule et déformation au dos du poignet visible
kyste du poignet gauche

Le premier symptôme du kyste synovial au poignet reste le plus souvent une déformation avec une bosse plutôt molle, d’apparition brutale ou progressive et souvent sans réelle douleur. Parfois la consistance de la bosse peut être très dure, faisant penser à une saillie osseuse. Cette dureté correspond à l’importance du remplissage du kyste synovial.

Parfois ce sont les douleurs qui prédominent avec pour les kystes au dos du poignet des douleurs plus volontiers en position d’extension du poignet en appui sur la paume ou lors de la flexion maximale. Il n’y a pas de lésions cutanées ni de lésions vasculaires ou de signes neurologiques comme des fourmillements dans les doigts.

Les kystes palmaires peuvent être compressifs dans certaines localisations rares et entrainer des paralysies progressives. Ils doivent être alors impérativement traités et souvent au final par chirurgie.
Dans certains cas, la maladie n’est pas du tout visible ni palpable et seules des douleurs sont présentes.

Les kystes intra-osseux du poignet sont le plus souvent non symptomatiques et découverts par hasard à l’occasion d’une radiographie de la main. Ils sont parfois multiples. Ils sont rarement douloureux et doivent alors faire évoquer une possible fracture surajoutée par fragilisation de l’os aminci par le volume du kyste. Ils ne doivent pas être confondus avec des géodes secondaires à une arthrose du poignet dont le mécanisme d’apparition et les conséquences sont différentes.

photo opération d'un kyste dans la paume de la main
Kyste compressif pour le nerf et l'artère ulnaire au poignet

Diagnostiquer un kyste au poignet

Le plus souvent, le diagnostic du kyste synovial est évident rien qu’à l’inspection du poignet sans qu’aucun examen complémentaire ne soit utile. Pour certaines localisations, dans le cadre du bilan pré-opératoire ou de doute sur le diagnostic initial, des examens complémentaires pourront toutefois être demandés.

IRM kyste au poignet invisible à examen clinique sans boule apparente
IRM d'un petit kyste douloureux au poignet non visible à l'examen clinique

Les examens complémentaires utiles

La radiographie simple du poignet permet d’éliminer d’autres pathologies associées ou trompeuses.

Le bilan échographique est en complément de la radio un examen simple et très performant pour diagnostiquer et connaitre la localisation et l’extension d’un kyste synovial du poignet. Une IRM est un examen encore plus performant mais rarement indispensable.

Les formes trompeuses de la maladie

Il existe des formes trompeuses de cette pathologie du poignet par excès ou par défaut. Par excès, des diagnostics de kystes n’en sont pas et correspondent à d’autres tumeurs ou à des déformations osseuses. De nombreux diagnostics de kystes synoviaux sont ainsi erronés et confondus avec des atteintes tendineuses ou ténosynoviales et des arthroses du poignet.
A l’inverse, il existe des diagnostics par défaut pour des kystes très durs ou non visibles et douloureux et qui amènent donc à des diagnostics non faits ou faux. Un kyste du poignet synovial non visible et douloureux est parfois difficile à mettre en évidence lors de l’examen clinique. Il justifie des examens complémentaires pour être authentifié devant une douleur chronique du dos du poignet inexpliquée.

photo différence entre kyste et tumeur au poignet
Tumeur nerveuse ressemblant à un kyste du poignet

En cas d’arthrose du poignet, la masse synoviale n’est que la conséquence de la dégradation articulaire et le traitement isolé du kyste arthro-synovial ou de la tuméfaction synoviale discutable ou illusoire.
En cas d’atteinte tendineuse avec un tendon fragilisé s’exprimant par un gonflement liquidien de sa gaine synoviale et simulant par son volume un kyste du poignet, la réalisation d’une infiltration du poignet est à risque.

Les kystes intra-osseux sont à étudier à part et plus proches de maladies de la main et du poignet comme les tumeurs osseuses.

Comment soigner un kyste au poignet ?

La plupart des kystes du poignet ne justifient pas de traitement au début de la maladie pour la soigner. Celle-ci ne doit pas limiter l’utilisation du poignet, y compris pour faire du sport. La pratique de tous les sports, y compris la musculation en cas de kyste synovial dorsal, est autorisée sans danger tant que cela ne dégénère pas par des douleurs notables. Un kyste synovial du poignet qui éclate au moment de la pratique sportive ne provoque pas de douleur particulière et peut être un moyen de guérir de la maladie même si cela reste exceptionnel.

En cas de douleurs au poignet, celles-ci sont en général modérées et à traiter par une mise au repos du poignet, avec éventuellement une prise d’antalgiques per os et d’anti-inflammatoires locaux, ou le port temporaire d’une petite attelle ou d’un bandage élastique. Une attelle pour un kyste synovial au poignet doit laisser les doigt libres y compris le pouce. Une petite attelle de poignet de pharmacie à velcro baleiné est idéale car simple et peu contraignante.

Les traitements et remèdes naturels

déformation poignet gauche à cause d'un kyste synovial
Kyste synovial du poignet potentiellement accessible à une tentative d'écrasement

Ces traitements médicaux concernent tous les remèdes diminuant l’inflammation ou la douleur au poignet lors des poussées douloureuses. Les applications locales de froid, de chaud, d’huiles essentielles, l’acupuncture ou les anti-inflammatoires locaux répondent plus ou moins bien à cet objectif de soigner un kyste du poignet.

Si un kyste synovial du poignet a été diagnostiqué, l’écrasement du kyste peut être tenté s’il est pratiqué par une personne qui en a l’expérience. L’objectif est d’obtenir l’éclatement de la poche retenant le liquide synovial, ce qui n’est pas douloureux par la suite. La récidive de cette maladie du poignet est cependant ensuite très fréquente.

L’utilisation d’une pièce de monnaie pour traiter la maladie est d’ailleurs souvent mal comprise, la pièce n’ayant en fait que le rôle de contre-appui rigide pour écraser le kyste synovial sur le poignet. Quelques guérisons spontanées sont possibles, que ce soit avec le temps ou par éclatement spontané de la poche. Attendre entre 6 mois et un an avant de prendre une quelconque décision de traitement invasif comme une chirurgie du poignet est de ce fait prudent.

Les huiles essentielles pour un kyste synovial du poignet sont souvent proposées comme remède naturel mais n’ont cependant aucune efficacité démontrée pour soigner la maladie.

L'infiltration ou ponction

L’infiltration est en fait une ponction du kyste synovial au poignet. La ponction d’un kyste est l’évacuation du liquide avec une aiguille, suivie ensuite d’une injection de cortisone dans la poche kystique.

La récidive d’un kyste synovial après une infiltration du poignet est fréquente. Ce traitement médical est malheureusement trop rarement efficace, mais il a l’avantage d’être simple et inoffensif et peut donc être systématiquement tenté.

irm kyste face palmaire main au contact nerf ulnaire
Kyste palmaire profond au voisinage du nerf ulnaire accessible à une tentative de ponction

Le traitement par kinésithérapie ou ostéopathie

Boule kyste dorsal poignet - Atteinte bilatérale 2 mains
Kystes dorsaux du poignet - Atteinte bilatérale incitant au début à un traitement médical

Les manipulations ou massages, en dehors de l’éclatement fortuit du kyste n’ont qu’un effet d’atténuation temporaire de la gêne provoquée par le kyste au poignet sans guérison.

La kinésithérapie ou ostéopathie permet parfois par la pression exercée de diminuer le volume du kyste, mais de façon très temporaire. Les massages n’ont en principe pas d’influence significative sur le long terme et ne permettent pas de les faire disparaitre.

Comment guérir d'un kyste du poignet ?

Le traitement le plus efficace pour guérir et se débarrasser d’un kyste synovial au poignet reste une opération du poignet, les traitements naturels ou médicaux n’ayant pas vocation à faire disparaitre cette maladie. Malgré tout, une récidive après opération n’est pas rare et survient dans 15 % des cas.

Kyste du poignet, arrêt de travail et maladie professionnelle

Un kyste du poignet est rarement gênant au point de justifier d’un arrêt de travail en dehors d’une opération.

Cette maladie n’entre en principe pas dans le cadre de pathologies du poignet considérées comme maladies professionnelles.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp